Le centre éthique de la famille et du sujet contemporain

V01
 
Thématiques
Les orientations thématiques générales de recherche du centre sont exposées dans un ouvrage collectif : Jacques Arènes et Dominique Foyer dir., Le lien familial : questions et promesses, Paris, Desclée de Brouwer, 2013.
Le centre, après s’être penché sur des thèmes de recherche strictement familiaux, a élargi son spectre au « sujet contemporain ». La question éthique de la famille ne peut être dissociée en effet d’une éthique du sujet. Cette dernière se déploie dans la tension de la concurrence des éthiques. Le lien – le lien familial en particulier – est porteur d’une ambivalence profonde qui se manifeste dans cette concurrence des éthiques, qui serait une caractéristique de la postmodernité. Dans cette diffraction de la notion de « vie bonne », les biens sont multiples et peuvent entrer en conflit.
La dialectique entre éthique du lien et éthique du sujet a suscité trois niveaux d’analyse :
  •  niveau 1 : la vie de l’« individu contemporain », qui semble avoir du mal à être « sujet » de sa propre existence.
  • niveau 2 : ce qui se passe dans l’« espace familial » (couple, enfants, parenté, etc.) qui semble bien être un microcosme privilégié, où se reflète la société et où se répercutent la plupart des tensions qui affectent l’ensemble de cette société.
  • niveau 3 : la société elle-même, avec ses différentes dimensions, notamment économique, culturelle et politique.
Un des aspects actuels de la thématique de recherche est celui de la famille comme objet politique. Le fait familial s’insère toujours, en effet, dans une culture donnée, autrefois comme modèle de gouvernement. Le pouvoir politique se donnait une légitimité, en se comparant à la famille. Cette continuité entre la sphère privée et la sphère publique s’appuyait sur une hiérarchie du social, considérée comme transcendante. Le devenir familial s’inscrit aujourd’hui beaucoup plus dans la valorisation des droits de l’individu, et du projet parental.
Mais, la famille, fût-elle de plus en plus privée, se voit paradoxalement observée par l’Etat, avec ses experts, désireux de créer des normes d’efficacité parentale, et de ré-appareiller le lien familial d’une manière instrumentale. Par ailleurs, le contour politique de la famille se dessine actuellement autour d’une politique des sexualités, des procréations et des filiations, dans un panorama de redéfinition de la forme familiale. La complexité de l’institution familiale, en tant que lieu et objet politique, est donc à penser dans le monde contemporain. La recherche s’oriente, depuis l’origine du CEFSC, autour d’un pôle d’attractivité constitué par un séminaire interdisciplinaire de recherche.
Le séminaire poursuit des investigations dans différents domaines tels que la parenté et la parentalité, le statut des enfants dans le champ social, les requêtes identitaires, les « déficits » psychiques et sociaux, les normes éthico-juridiques et leur évolution, etc. Il associe des chercheurs extérieurs (Juristes, philosophes, sociologues) sur des objets de recherche – notamment celui du lien familial et du lien social – cherchant à générer des outils commun de pensée. Le thème actuel de notre séminaire de recherche, est celui des grands débats contemporains autour de la modification législative dite du « mariage pour tous ». Le débat autour de la loi promulguant ce mariage en France fut passionnel.
Les enjeux du débat débordaient celui de l’accès des couples de même sexe à un statut marital et à une parentalité légale, et ont été même qualifiés de « civilisationnels » par les protagonistes, quelle que soit leur position vis-à-vis du projet de loi. Des questions anthropologiques fondamentales préexistantes ont en effet été mises au jour, et ont divisé les acteurs du débat public, concernant la manière dont on considère la famille « traditionnelle » et les « nouvelles » familles,
le rapport contemporain au corps, à la différence des sexes, à la parenté et la génération, la définition même des droits de chacun et la place du droit, et de l’institution, quant aux demandes des individus. L’équipe a à cœur de confronter les points de vue, tout en ayant pour objectif un réel travail de pensée, loin des anathèmes et des exclusives. Par ailleurs, la participation à notre centre d’un théologien moraliste, et d’un psychanalyste ayant développé une partie de sa recherche sur un second axe de psychologie,
psychanalyse et anthropologie du fait religieux, ont entraîné le fait que l’anthropologie des processus de constitution du lien et de subjectivation s’est entrecroisée, dans nos problématiques, avec la question du religieux. Le fait religieux est un espace  essentiel de compréhension, et de théorisation de la « contenance culturelle » dans sa relation avec la subjectivation.
Réalisation scientifiques
Ouvrages significatifs de l’activité scientifique du centre Dictionnaire Encyclopédique d’Ethique Chrétienne (Cerf, 2013), articles « guérison », « Handicap », « Liberté », « Nominalisme », « Torture » (ARENES Jacques, FOYER Dominique). FOYER Dominique, GREINER, D., JACQUEMIN D. dir. (2009), Oser parler du handicap. Approches éthiques et théologiques, Paris, Cerf, collection « Recherches morales ». ARENES Jacques (2011) La quête spirituelle hier et aujourd’hui. Un point de vue psychanalytique, Paris, Ed. du Cerf. TERNYNCK Catherine, L’homme de sable. Pourquoi l’individualisme nous rend malade, Paris, Ed. du Seuil, 2011. ARENES Jacques et FOYER Dominique dir. (2013) Le lien familial : questions et promesses, Paris, Desclée de Brouwer. ARENES Jacques & LONGEAUX (DE) Jacques dir. (2013) Faire autorité aujourd’hui, Paris, Lethielleux/Parole et Silence, à paraître en 2013.
Articles  revues universitaires significatifs de l’activité scientifique du centre
FOYER Dominique (2012)  « Peut-on prendre au sérieux la parole d’un enfant ? Le regard de la théologie catholique et du droit canonique », Recherches familiales, n°9, Dossier thématique « Enfant, enfance et discernement », p. 131-142. ARENES Jacques (2013), « Parricide, infanticide : réalités, représentations et cycle paternel », Topique, n° 122, p. 159-174. ARENES Jacques (2013) « Penser l’éthique de la famille et l’éthique du lien dans le contexte d’une culture moins soutenante », Dialogue, n° 109, p. 107-117. ARENES Jacques (2013) « Quand le corps politique ne fait plus autorité. Pour une anthropologie psychanalytique de l’effacement du lien social », Champ Psy, n°64, p. 139-154.
Organisation d’un colloque ou d’une Journée d’étude par le CEFSC
  • Colloque « L’enfant : roi déçu, roi déchu ? », (Lille, 3 juin 2009).
  • « Journée d’étude « Devenir parent : désarroi actuel et perspectives d’avenir », (Lille, 3 juin 2010).
  • Journée d’étude interdisciplinaire Qu’est-ce qui fait tenir les hommes ensemble ? (Lille, 17 novembre 2011).
  • Journée d’études « L’étrange familiarité du don », (Lille, 1er juin 2012).
Co-organisation d’un colloque
  • Colloque « Le genre : approche dépassionnée d’un débat », en partenariat avec l’Association « Confrontation », (Lille, 28-29 septembre 2012).
  • Colloque interdisciplinaire international Qu’est ce qui fait autorité aujourd’hui, co-organisé avec le département « Sociétés humaines et responsabilité éducative », Paris, Collège des Bernardins, 19-20 octobre 2012.
  • Colloque « Quelle vie en plénitude ? Handicap, théologie et qualité de vie », coorganisé avec l’Association européenne pour l’étude de la théologie et du handicap/European Society for the Study of Theology and Disability (Lille, 27-28-29 juin 2013).
 
Collaborations extérieures dans le champ de la recherche
Relation avec le collège des Bernardins. Depuis février 2010, Jacques Arènes est co-directeur du département « Sociétés humaines et responsabilité éducative » du pôle de recherche, au Collège des Bernardins à Paris. Collaboration initiée avec l’Institut de la famille de l’Institut Catholique de Lyon. Depuis 2010, Dominique Foyer, théologien, détient la direction du groupe de recherche « Personnes handicapées et communautés chrétiennes : jalons pour une éthique de l’hospitalité ». Collaboration avec le CEPP (Centre d’Etudes Psychopathologie et Psychanalyse) de l’Université Paris VII : Jacques Arènes est membre depuis 2010 (soutenance d’une Habilitation à Diriger des Recherches le 11 décembre 2013).
Participation de Jacques Arènes, depuis octobre 2012, au groupe de recherche de l’Institut de Pédagogie Religieuse de la Faculté de Théologie Catholique de l’Université de Strasbourg : Groupe de Recherche Interdisciplinaire en Pédagogie Religieuse et en Théologie Pratique (recherches sur la croissance humaine et spirituelle du sujet croyant dans le contexte sociétal actuel). Collaboration initiée avec l’équipe Traumatismes Individuels et Familiaux (TIF) du laboratoire PSY-NCA (Université de Rouen). Participation, depuis novembre 2013, au Réseau Européen des Instituts de la Famille.
Interactions avec l’environnement social économique et culturel
Expertise auprès de l’Assemblée nationale
  • Auprès de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme, la Commission des affaires culturelles et de l’éducation, la Délégation au Droit des Femmes.
Comité de rédaction
  • Jacques Arènes est membre du comité de rédaction de la revue Etudes.
Conférences
  • Mise en place, depuis 2008, de conférences à l’Institut culturel Vauban (Université Catholique de Lille) autour de questions d’anthropologie culturelle de la famille et du sujet contemporain.
  • Interventions nombreuses dans la presse quotidienne.
  • Participation régulière au Semaines sociales de France.

L'expertise