Le centre éthique Médicale

Axe 1 : Les outils de la démarche éthique
Axe 1.1 : Recherche concernant l’intervention éthique
Le développement de la bioéthique répond à une demande sociale dans le champ de la santé, notamment sous la forme d’intervention  en éthique clinique, qui est devenue aujourd’hui, y compris en Europe, un mode d’intervention répandu ainsi qu’un enjeu de recherche  théorique et méthodologique. Ces pratiques sont l’occasion de  débats théoriques et de recherches empiriques concernant aussi bien  les approches éthiques mobilisées, que les objectifs de ces pratiques,  les méthodologies d’intervention  ou encore les modes pertinents d’évaluation.
Dans ce champ particulier, le CEM a développé à la fois une pratique et un cadre théorique spécifiques, ni Centre d’Ethique Clinique, ni Espace Ethique mais concerne plutôt le développement d’une perspective d’éthique institutionnelle. Les travaux en cours consistent en : -    la mise au point  de nouveaux outils en éthique clinique, et d’une méthode d’analyse contextuelle en éthique et d’un protocole d’intervention dans les institutions de soin ; -    l’extension de ces outils dans le champ des institutions médico-sociales ; -    le développement d’une méthode d’évaluation validée.
V04
Axe 1.2 Recherche en pédagogie de l’éthique
Dans l’approche pragmatiste de l’éthique que nous la développons : intervention, recherche et formation sont interdépendantes et s’articulent autour de la notion d’apprentissage. L’enjeu de la recherche en matière de pédagogie de l’éthique est d’expérimenter de nouvelles modalités de formations centrées sur l’activité effective des acteurs en contexte comme source d’apprentissage et construire les conditions d’un apprentissage organisationnel visant le développement des compétences collectives (acteurs, organisations) nécessaires à une transformation des pratiques.
Le projet Interreg IV “Dignity in care” (2011-2014) est l’occasion d’évaluer la pertinence de la formation à l’éthique du soin d’étudiants et de professionnels en santé par l’usage de la simulation dans le cadre du laboratoire pédagogique sTimul (www.sTimul.be). Il sera prolongé dans le cadre d’un appel à projets visant à définir les modalités de la mise en place d’un laboratoire d’apprentissage qui permette d’approfondir la logique d’alternance et  de développer des environnements capacitants articulant innovations technologique, sociale et pédagogique (Cluster Interreg EDECT 2014-2015).
Axe 1.3. La démarche de recherche en éthique comme question
La perspective pragmatique et contextuelle du CEM implique une démarche épistémologique visant  à mettre en lien une réflexion sur la raison pratique et la normativité et la manière de mener une recherche empirique qui rende compte des résultats des démarches éthiques menées et des apprentissages auxquels elles ont donnée lieu. Nous organisons un séminaire « vulnérabilité et pragmatisme » depuis 2011 sur nos méthodologies d’intervention en vue de la publication d’un ouvrage théorique et méthodologique « Pour une gouvernance réflexive de la bioéthique ». Nous expérimentons également de nouvelles approches d’innovation sociale en santé.
Axe 2 : Domaines empiriques de recherche
Dupuis 2008, en lien avec le développement du pôle « Handicap, dépendance, Citoyenneté » de l’Université, nous avons décidé de concentrer nos recherches dans le champ du handicap et de la dépendance. Dans le prolongement de nos travaux sur la recherche clinique et sur l’éthique dans les institutions de soin, l’approche des soins et de l’accompagnement des personnes vulnérables est un champ qui permet de mettre exergue les enjeux pragmatiques et les liens entre  relation de soin, organisation et politiques de santé.  Outre  les travaux menés depuis de longues années sur les personnes âgées et la fin de vie, le CEM a étendu ses recherches aux personnes en situation de handicap mental et psychique.
Axe 2.1. Vieillissement et personnes âgées
Ces dernières années, le travail concernant les personnes âgées s’est développé autour des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, de leur accompagnement et leur parcours de soin. Les perspectives de travail se structurent autour de l’accompagnement à domicile, l’intervention des MAIA et la bientraitance.
Axe 2.2. Les soins palliatifs et la fin de vie
Les soins palliatifs sont un axe de développement du CEM depuis la fin des années 80. Des formations jusqu’au niveau Master et un manuel de référence dont la 3eme édition sortira en 2014 en témoignent. Dans ce secteur, l’axe de travail essentiel est celui de la prise de décision en réanimation, dans le cadre de l’application de la loi Léonetti en soins palliatifs et dans la perspective d’une plus grande « capacitation » des patients
Axe 2.3. Handicap et participation sociale
Cet axe de recherche a été développé ses dernières années en collaboration avec l’Unité de recherche HaDePas. A travers celui-ci, nous nous concentrons plus particulièrement sur la participation des usagers aux processus qui les concernent dans une perspective de recherche émancipatoire développée avec un réseau international. Ce travail est accompagné d’une réflexion de fond sur la place et la reconnaissance des personnes en situation handicap et leur accompagnement.
Axe 2.4. Santé mentale
La psychiatrie contemporaine connait de profondes évolutions, conceptuelles, contextuelles et institutionnelles glissant vers le modèle dit de la santé mentale abordant le trouble mental, tant dans ses conséquences au niveau de la personnalité que dans ses rapports au milieu de vie. Dans le cadre de cette évolution, la réflexion éthique et son institutionnalisation sont confrontées à des nouveaux acteurs (les usagers et leur famille mais également d’autres acteurs : monde judiciaire, pouvoirs locaux,…) et à d’autres environnements du fait de la désinstitutionalisation et de la reterritorialisation.
 

L'expertise